Petit bilan…

Avant de fermer la boutique –provisoirement– pour cause de déménagement et d’interruption du net.

Et j’avertis tout de suite: je ne vais pas être objectif, étant donné la sympathie que j’éprouve pour certains des membres des 48h du polar. C’est dit et assumé: on va parler des copains.

Ce préambule étant posé, que dire de cette deuxième édition?

Les signatures à la FNAC, lieu qui, selon moi, n’est pas forcément adapté –voyez que je suis gentil– pour tenir un festival, ont eu un avantage pour les membres de l’équipe et, il me semble, pour les auteurs: la fréquentation a été élevée. Si on considère le nombre famélique de visiteurs l’an dernier, ça a changé les choses. Après, je continue à être réservé sur ce lieu.

Par contre, au niveau des très grosses satisfactions, on citera, en premier lieu, le nombre restreint d’auteurs. Selon moi, au lieu de proposer une « grosse foire aux livres », se limiter à une douzaine d’auteurs, de Noir ou de BD, qui arrivent dès le vendredi soir et restent vraiment, contrairement à l’an dernier, jusqu’au dimanche, qui participent aux tables rondes de bonne grâce, jouent les prolongations le soir lors des concerts ou animations autour du festival me paraît, très honnêtement, la meilleure formule à adopter.

Ensuite, on citera la variété des points de rencontre à travers la ville ainsi que la mise en valeur de certains travaux réalisés par des élèves (désolé: le prof ne peut pas s’en empêcher) comme autre sujet de satisfaction.

De plus, selon les auteurs avec qui j’ai pu échanger, un autre point me paraît essentiel: ils ont beaucoup aimé l’accueil, la façon dont ils ont été « traités » tout au long du week end. Une sorte d’ambiance assez intimiste et détendue que j’ai également perçue.

Enfin, et pour terminer, on rappellera que Craig Johnson est un véritable professionnel, que Louis Sanders est aussi timide qu’abordable, que Philippe Georget aime bien discuter en off avec les lecteurs, qu’André Fortin est un homme adorable tout comme Pierre d’Ovidio. Les discussions que j’ai pu avoir avec eux ont été constructives et très souvent passionnantes.

Un bon week end donc…

Avant l’interruption des programmes, on va vous parler d’une sacrée déception d’ici samedi…

 

Publicités

~ par cynic63 sur 10/04/2012.

3 Réponses to “Petit bilan…”

  1. Bonjour Cynic: alors un bon cru ? Apparemment oui ! et tout a fait d’accord avec toi mieux vaut avoir moins d’auteurs et pouvoir en profiter plus longtemps. Bon déménagement et à bientôt

    • Oui, c’était pas mal du tout. Et surtout, l’ambiance ne faisait pas « salon du livre » au sens « grand marché.
      Merci pour les encouragements pour le déménagement: rien qu’en poids de livres et de disques, c’est effrayant…

  2. bah putain, jesus peur, j’ai cru que tu fermais, sinon une pensée emue pour toi, j’ai deménagé au mois 7 fois, et du coup j’ai tout revendu vinyl livres plein le dos de cartons lours comme desmasses
    et merci pour ton article
    take care

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :