Putain, putain…

Grosse chaleur et ambiance décontractée pour la dernière journée d’Europavox hier.

Alors que le concert de Pete Doherty était le seul complet depuis longtemps, les autres affiches proposaient encore de nombreuses places. Que ce soit la veille pour Richard Hawley ou encore l’avant veille pour Rachid Taha et Gaetan Roussel, on ne peut pas dire que les billets se sont arraché pour cette nouvelle édition du festival.

Et, en ce qui me concerne, si j’aurais beaucoup à redire sur la qualité des groupes ou l’efficacité de l’organisation (tout n’était pas négatif mais prévoir, par exemple, un après-midi pour les enfants et arrêter tout vers les 14h30, ça me gêne un peu), la dernière soirée dans la touffeur du chapiteau Magic Mirrors m’a convaincu.

Tout d’abord, grâce à une découverte: Mazgani. Un bluesman-crooner à la Nick Cave. Pour faire court. Cet artiste lusitano-iranien (sic) propose un set tendu, alternant les balades ou les titres aux accents évoquant des ambiances à la Jarmusch. Des ambiances noires et une voix rocailleuse à souhait, le tout soutenu par un excellent guitariste aux sons twangy et un contrebassiste qui n’hésite pas à utiliser l’archet, c’est exactement le genre de prestations intimistes comme je peux les aimer parfois. On aimerait cependant revoir cet artiste dans un lieu plus intimiste, à des heures avancées de la nuit. De là à dire qu’il nous ferait encore plus penser à Tom Waits

Après avoir loupé la deuxième artiste de la soirée, pour cause de discussion en extérieur en compagnie de quelques fous furieux et de libations qui ne pouvaient que se produire dans un tel contexte, place au Grand Méchant Belge: Arno.

Pour l’avoir vu plusieurs fois, je dois dire que j’ai replongé, que le truc fonctionne encore. D’entrée, l’Ostendais a annoncé la couleur: enchaînements brutaux, titres anciens balancés avec rage et furie, voix à la rupture et mauvais traitements infligés au pied de micro, Arno nous a encore gratifiés d’un concert de qualité.

Entouré de quelques anciens musiciens mais secondé par un excellent jeune guitariste qui, malgré son talent ne fait pas oublier Geoffrey Burton, ainsi que par une choriste aux interventions inspirées, Le Belge parvient à se renouveler. Du neuf avec du vieux quand il propose les antiques titres de TC Matic dans des versions dépoussiérées ou encore des standards, les siens comme ceux des autres (il en a d’ailleurs réduit la liste mais on a eu droit en rappel aux filles du bord de mer), mais aussi du neuf tout court avec des arrangements quasi orientaux pour les morceaux du dernier album.

Si Arno se traîne une réputation parfois ambigüe, il est à noter que son public compte et qu’hier, il a fait plus que lui donner ce qu’il voulait. Il l’a maltraité (c’est un compliment ici) avant de le détendre, de le faire rire ou bouger. Il l’a respecté. Tout simplement.

Bien plus que cette horrible chanson francophone dont on essaie de nous vendre les piètres productions en leur collant l’étiquette de « nouvelles« , Arno en bon Européen nous balance son blues du vieux continent, nous secoue avec la drôle de langue qu’il a inventée. En anglais, flamand et français. Pour clore un festival qui revendique l’Europe jusque dans son nom, on ne pouvait imaginer mieux…

Allez pour la route, aux Ardentes à Liège:

Publicités

~ par cynic63 sur 24/05/2010.

2 Réponses to “Putain, putain…”

  1. C’était la deuxième fois que je voyais Arno sur scène, hier soir était un concert exceptionnel, j’en étais émue…J’ai été séduite par le premier groupe parce que je suis fan de Nick Cave, sans le copier, ils m’ont transportée dans le même monde.Incontestablement c’était la meilleure soirée du festival.Je te rejoins sur les autres points soulevés notamment les animations pour enfants bien que le spectacle de « the Nino’s » fût à la hauteur.

    • Oui, c’est vrai que c’était bien The Nino’s…J’aurais pu évoquer les problèmes de billetteries mais bon…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :