Autre regard…

Avant de revenir avec un petit papier bien « vachard » sur un roman qui pourtant a déclenché les dithyrambes les plus incompréhensibles depuis des lustres (moi aussi je vais exagérer), un joli papier de Serge Quadruppani sur le roman noir du siècle de la semaine du premier mois de 2010.

C’est polémique à souhait et, comme toujours avec le Toulonnais, terriblement bien écrit et argumenté…

http://www.article11.info/spip/spip.php?article693 (désolé, je n’arrive pas à faire mieux pour les liens avec wordpress pour l’instant. Si quelqu’un a des tuyaux, je prends)

Enjoy, or hate, it…En attendant, je vais  (enfin) terminer Ingrid Astier

Publicités

~ par cynic63 sur 10/02/2010.

10 Réponses to “Autre regard…”

  1. Oui, y’a des bons papiers chez Article XI, celui-ci particulièrement. Un peu plus poussé que celui de Denis Robert dans Siné Hebdo.

  2. Moi, c’est son papier qui ne me convainc pas, bon je passe sur sa comparaison grossière avec G.deVilliers, par contre son argumentation sur des personnages-marionnettes est difficilement tenable. D’autant plus quand on n’a lu que la moitié du roman…
    Il a le mérite de le dire, ok, mais bon… Tiens, j’vais faire ça aussi moi maintenant, lire la moitié des bouquins avant de déclamer « daube/chef d’oeuvre/… », et du coup j’en chroniquerai 2 fois plus !

    • Probablement. Mais je trouve intéressant, malgré les lacunes ou choses incomplètes que tu pointes, d’avoir une autre vision, un autre point-de-vue sur Ellroy. Et comme je n’ai pas lu le livre en question, je ne me prononce pas même si j’ai plutôt tendance à être d’accord avec Quadruppani (en qui concerne le reste de l’oeuvre du bonhomme, s’entend)

  3. Comme quoi tous les gouts sont dans la nature. Je respecte les gens qui aiment en ayant de bons arguments, je respecte les gens qui n’aiment pas en ayant des arguments.
    Ce que je trouve discutable, c’est l’agressivité du ton. De même que les gens ont le droit d’aimer, ils ont aussi le droit de ne pas aimer.

    • Evidemment Pierre. Il ne faut pas non plus oublier qu’on est dans le registre polémique ici (d’où le ton). Ce qu’Ellroy est plus que capable lui-même d’utiliser d’ailleurs (ce dont il ne se prive pas).
      De plus, si ça ne me choque pas qu’on ne tarisse pas d’éloge, je ne le suis pas non plus quand on se montre acerbe.

  4. Je constate que M.Quadruppani est un fin exégète de l’oeuvre de Gérard de Villiers qui est donc moins bon qu’Adg qui lui est meilleur que James Ellroy! Boudiou qué cagade! il est vrai par contre que l’emballement médiatique « à la française » a un petit coté obscène qui peut irriter; certains laudateurs n’avaient visiblement lus que des quatrièmes de couverture! mais malgré tout cela n’autorise pas une critique aussi sommaire tout en profitant de l’occasion pour parler de livres dont il est le traducteur!

    • Peut-être…ceci étant, et Serge est un grand garçon qui peut se défendre tout seul, je pense , même si je ne partage pas entièrement son point de vue, qu’il y a quand même un peu de vrai dans ce qu’il dit…Et en tous cas, les « Ellroy, il est pas si méchant, il provoque », moi, ça me gonfle et très grave…Et les « Ellroy, c’est un génie, parce qu’il est génial », bien souvent, ça va guère plus loin…alors oui, c’est peut-être un peu de mauvaise foi et alors??? Ellroy ne l’est pas ce gros blaireau quand il ose dire que des gens comme Pelletier mérite de crever??? C’est peut-être un grand écrivain (ce dont je doute vraiment) mais c’est certainement un gros con…

  5. A chacun son gros ou son vieux con…en son temps Brassens avait fait une jolie chanson sur le sujet. Je te fais remarquer que dans mon billet j’ai justement fustigé les laudateurs « sur commande » qui ne connaissaient pas l’auteur. C’est parfaitement ton droit de ne pas aimer tel ou tel auteur, mais il est souvent dommage de confondre l’auteur, le musicien, l’acteur qui se veulent et sont des artistes avec ce qu’ils sont en tant qu’individus, mais ceci est un vieux débat.

    • J’avais bien noté Jean-Claude. Et je parlais bien de la personne ici (je ne me prononce pas sur sa dernière oeuvre que je n’ai pas lue…) Par contre, je dois avouer, en ce qui concerne l’auteur cette fois, que j’ai arrêté à « White jazz »…j’ai décroché parce que je ne suivais plus où il voulait en venir…Je faisais juste remarquer, dans ma réponse à ton commentaire, que ce qui me gênait, c’est que de dire « ce n’est que de la provoc’ ce qu’il raconte » me fatigue un peu. D’ailleurs, en termes de phrases ou de tacles méchants, il y en a qui se sont faits clouer au pilori pour moins que ça…Et on est totalement d’accord, pour le coup, sur le fait de ne pas confondre auteur/individu (je le dis d’autant plus que je trouve que « Voyage au bout de la nuit » est un chef d’oeuvre…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :